À Houston, « No Justice, No Reelection »

La mort de George Floyd en mai dernier a créé un mouvement planétaire pour plus de justice, pour des changements majeurs dans la gestion des corps policiers et pour la reconnaissance du racisme systémique. Mais à Houston, dans le quartier d’enfance du nouveau symbole des luttes raciales aux États-Unis, ce mouvement prend une tout autre ampleur et les politicien.nes locaux de tout acabit font face à la pression de la rue en vue des prochaines élections.

Pour lire la suite, dirigez-vous sur le site de Ricochet en cliquant ici.



%d blogueurs aiment cette page :